• L’histoire étonnante du siège auto bébé avant la location !

Les premiers sièges auto bébés sont apparus dans les années 1930 ; l’objectif était avant tout d’asseoir le bébé dans son propre siège auto afin d’éviter qu’il perturbe le conducteur et aussi (un peu) que l’enfant puisse voir la route.

Les contraintes de sécurité n'étaient évidemment pas les mêmes au siècle dernier !

Dans les automobiles des années 1930, il n’y avait pas de ceinture de sécurité à l'intérieur et encore moins dans les sièges auto. Ce n'est qu'après la seconde guerre mondiale que de vrais critères de sécurité ont commencé à faire leur apparition ! 

En 1964, le premier prototype de siège auto enfant est apparu.

C’est en observant les astronautes que Bertil Aldman, médecin et expert de la sécurité routière à l’Université de Technologie Chalmers en Suède, conçoit le tout premier modèle de siège auto pour les bébés.

Il remarque en effet que le fait de s’installer vers l’arrière (ou dos à la route dans le cadre d’une voiture) permettait de préserver la nuque : une zone particulièrement fragile chez les tout petits. 

Dans les années 1970, BRITAX RÖMER a lancé le très populaire siège auto RÖMER Peggy (sur lequel ce bouclier était utilisé) et ce type de sièges auto est devenu la norme pour une très vaste majorité de l'industrie.

Mais avec le temps, la sécurité routière est devenue une plus grande priorité à la fois pour les parents et les enfants. En France, le port de la ceinture de sécurité a été rendu obligatoire hors agglomération en 1973. Elle est obligatoire à l’arrière du véhicule depuis 1990.

Depuis, les sièges auto connaissent régulièrement des évolutions pour procurer une sécurité optimale pour votre enfant !

retour